22 septembre 2019

Vide-grenier

J'ai testé pour vous: le vide-grenier, et ça porte bien son nom.
Toute ces choses qu'on a acheté un jour, pensant que c'était une bonne idée et qu'on entasse pensant que ça peut toujours servir un jour.
Il faut quand-même être un peu fou, ou très naïf, pour croire très sincèrement que d'autres voudront les cochonneries poussiéreuses et envahissantes, même à un pris modique, dont on ne veut plus; et se lever avant l'aube par un matin pluvieux pour payer un emplacement que l'on espère bien situé.
Quelle frustration, que dis-je !, quelle déception de voir les gens passer, parfois s'arrêter pour toucher, tripoter, ouvrir et repartir sans rien acheter.

13 septembre 2019

Depuis l'au-delà



Mon intérêt pour les romans de Bernard WERBER ne s'essouffle pas, bien au contraire. Encore un grand moment de lecture qui m'a emballé. Encore un livre que j'ai eu du mal à lâcher.
On y retrouve ses thèmes de prédilection: la vie après la mort, la réincarnation, la surpopulation, l'équilibre entre "le bien et le mal", sachant que ce sont les conséquences de nos actes qui déterminent si nos décisions sont bonnes ou mauvaises, les liens qui existent entre tous et toutes choses, et bien sur les chats.
Le héros de l'histoire est un écrivain qui vient de mourir et qui aimerai bien comprendre pourquoi. Il rencontre une médium qui va l'aider à trouver des réponses. Ce sont deux histoires en parallèle: celle du fantôme et celle de la médium.
Beaucoup de réflexions philosophiques, à la portée de tous. Les choses qui ont besoin d'être dites le sont sans brutalité ni morale.

12 septembre 2019

Paganini Caprice no.24





Á l'origine, les "Caprices" de Niccolò PAGANINI sont des études pour travailler la technique. Le compositeur ne les avaient pas conçues pour être jouées en publique. Ça demande une grande virtuosité.
Pleure Petit Scarabée !

11 septembre 2019

Liszt, "La Campanella"





Pas besoin d'être pianiste pour se rendre compte de la difficulté de ce morceau qui a été composé par LISZT, fondé sur le dernier mouvement du concerto pour violon n° 2 en si mineur de Niccolò PAGANINI.

06 septembre 2019

Talking Heads, "Burning Down the House" (LIVE Los Angeles '83)





La première fois que j'ai entendu cette chanson c'était dans un épisode de la série "Numbers" et il m'aura fallu pas mal de temps avant d'arriver à trouver ce que c'était. Rigolo ! 

30 août 2019

Les prénoms Épicènes



Les relations familiales sont, là encore, au cœur de ce roman où il est question d'amour absolu, de vengeance, du couple et des relations père-fille basées sur la haine. Rien n'est simple dans l'univers "NOTHOMB" et pourtant si limpide.
Comme toujours, ça se lit vite et avec délectation.

L'Outsider


Voici un excellent roman de Stephen KING ! J'ai eu du mal à le lâcher.
Un meurtre horrible a été commis. Les preuves scientifiques sont relevées et les témoignages recueillis. Le coupable est clairement identifié et dûment arrêté. Cela prend aux enquêteurs deux jours. Tout ça pendant les 40 premières pages d'un roman de Stephen KING ?! Il y a donc un léger hic: le suspect a un alibi qui se révèle être inattaquable ! Il n'était pas là au moment du meurtre.
On ne peut pas être coupable et innocent à la fois. Personne n'a le don d'ubiquité ! Si ?
Comme je l'ai dis, c'est du "Stephen KING" ....
On se retrouve dans 570 pages....

11 août 2019

Gilet au crochet sans couture



Voici une petite création personnelle: ce gilet est tout simple car travaillé uniquement en maille serrées; ce qui fait sa particularité c'est qu'il n'y a aucun couture, ni sur les épaules, ni sur les côtés.
Je suis partie de l'encolure pour descendre progressivement en augmentant dans les angles pour définir le devant, le dos et les épaules. Quand ça a été assez long pour que je puisse fermer sous les aisselles et laisser la place pour passer les bras, j'ai continué vers le bas. Il ne me restait plus qu'a faire les manches et le tour du col et de devant en créant une boutonnière pour ce joli bouton décoré d'un bouquet de fleurs sauvages.

03 août 2019

La boite de Pandore



Je viens de terminer "La boite de Pandore" de Bernard WERBER et là encore c'est un excellent roman.
Voici les aventures de René TOLÉDANO, professeur d'histoire au lycée Johnny HALLYDAY, qui se fait hypnotiser un soir lors d'un spectacle et qui découvre ses vies antérieures. Á partir de là, rien ne va plus !
Je ne sais pas si j'y crois, mais j'aime bien l'idée de la réincarnation. J'aime bien penser que même si nous avons, dans une certaine mesure, notre libre arbitre, les choses ne sont pas forcément toutes fortuites. Les choix qui s'offrent à nous sont déterminés par le chemin emprunté plus tôt. Sans parler des influences que nous subissons au quotidien.
En résumé: l'histoire est un mensonge, les journalistes sont des colporteurs, la société est enchaînée au fond d'une caverne (référence à Platon) et nos traumatismes s'expliquent par les choix de vies précédentes.
Et il est plus qu'évident que Bernard WERBER aime les chats.

28 juillet 2019

Anna



Les meilleurs moment dans la vie sont souvent les plus simples et les plus spontanés. Parfois je fais les choses au dernier moment, sur un coup de tête et quand c'est avec une amie qui fonctionne de la même façon, ça donne une excellente soirée. C'est uniquement parce qu'en sortant du resto, absolument pas prévu deux heures avant, que l'amie en question voulait aller voir ce qui passait au cinéma que nous sommes allées voir "Anna" de Luc BESSON, à la séance de 22h.
C'est un film d'espionnage, construit comme une partie d'échec où les événements s'enchaînent selon une logique implacable. La symbolique de la Matriochka n'est pas anodine; le réalisateur l'utilise dans sa mise en scène où les flash-back servent à montrer l'envers du décor et révéler la duplicité de ses personnages multi-facettes. Finalement ne sommes-nous pas tous des Matriochkas ? Qui disait qu'il y a trois personnes en chacun de nous: celle que nous voulons être, celle que nous pensons être et celle que nous sommes vraiment ? J'en rajouterai une quatrième: celle que les autres perçoivent.

20 juillet 2019

Ibrahim MAALOUF à SURGÈRES le 17 VII 2019



Bien qu'il ait été accompagné de HAÏDOUTI ORKESTRA et que la musique fut moins jazzy que d'habitude, ce fut une excellente soirée.

06 juillet 2019

La planète des Ouragans, tome I, Rempart des naufrageurs



Je viens de terminer cette première partie qui ne m'a pas emballée. C'est bien écrit mais honnêtement, j'ai trouvé l'histoire peu élaborée et l'aspect scientifique peu cohérent. L'auteur, Serge BRUSSOLO, a manifestement mis l'accent sur le côté philosophique et le message est clair: critique des comportements humains aberrants face à l'inconnu et à l'incontrôlable. Je pense que je lirais quand-même la suite dans l'espoir d'avoir une meilleure opinion, mais pas tout de suite.

16 juin 2019

Indila, "Feuille d'automne"



Au violon ça rend très bien, mais le rythme n'est pas simple, il faut que ce soit parfaitement calé. Comme il faut que je le travaille, ça tombe bien.

13 juin 2019

Les Pierres Elfique de Shannara, Tome ll



Nous voici 50 ans après "L'Épée de Shannara". Le druide Allanon revient car le monde est de nouveau sur le point d'être détruit par le Mal. L'ennemi est le maléfique Dagda Mor, sorti du néant où il était prisonnier avec ses hordes de démons, prêts à déferler sur les Terres de l'Ouest avec haine et férocité.
Nous faisons connaissant de Will OHMSFORD, petit-fils de Shea. Il est guérisseur et détenteur des Pierres Elfiques. Á ce titre, il est tout désigné pour aider la princesse Amberle ELESSEDIL dans sa quête du Feu de Sang pour permettre à l'arbre Ellcrys de renaître et d'empêcher les démons de détruire le monde.
L'histoire parle de don de soi, voire de sacrifice, de solidarité. L'idée étant que chaque créature vivante est un enfant de la Terre ayant reçu le don de la vie par Mère Nature et, par conséquent, redevable. Il appartient à chacun de rendre ce qui lui a été offert en favorisant la vie mais pas simplement celle de son espèce, mais celle de tous les êtres vivants. Il est question de d'harmonie; je dirais même de symbiose.
Une très jolie fable.

29 mai 2019

Avengers Endgame



Il est important de sortir se changer les idées de temps en temps. Quoi de mieux qu'un Marvel pour se détendre ?
Cette fois-ci, ils ont mis le paquet car nos héros y sont tous. Nous en retrouvons une partie d'entre eux vaincu et abattu, le moral dans les chaussettes. Certains même se laissent aller. Je suis d'ailleurs impressionné par la transformation de Thor en Big Lebowski. Les effets spéciaux sont très réalistes. Les plus forts physiquement ne sont pas forcément les plus fort mentalement. Quand on y pense, ceux pour qui la vie est trop facile sont moins bien armés face à l'adversité et encaisse moins bien les coups durs.

26 mai 2019

Panier au crochet



Puisqu'il me restait encore une bobine et demi de fil TrapiXL, j'en ai profité pour faire un panier.

13 mai 2019

Sacs au crochet



Comme j'avais envie d'un nouveau sac à main, j'ai décidé de m'en faire un autre au crochet. La forme ronde permet de changer un peu. Le sac vert clair a davantage une forme d’hexagone avec un motif en spirale: c'est parce que j'ai fait les augmentations au même endroit à chaque rang. Le sac vert foncé est bien rond car j'ai pris soin de les décaler. Malgré tout, j'aime bien le sac vert clair, sa forme reste sympa. 

04 mai 2019

Inferno



Comme en général j'aime bien les films de Ron HOWARD, j'ai regardé "Inferno" et je n'aurai pas dû ! La fin est totalement différente de celle du roman, ce qui en dénature le message; ça en revient à dire le contraire. Je suis très déçue.

18 avril 2019

Manteau au crochet




Bien que pas vraiment difficile mais assez long à faire, je me suis lancée dans la confection d'un manteau au crochet. J'ai choisi une laine acrylique Katia Polaris qui donne un joli camaïeu de gris. J'ai choisi des boutons fantaisie colorés pour avoir une touche de gaieté. Je n'ai pas suivi à la lettre les consignes données dans le tutoriel de Lidia Crochet Tricot: pour limiter au maximum les coutures, j'ai fait d'un bloc du bas du manteau jusque sous les aisselles, dos et devant. Puis j'ai monté le devant et le dos en laissant l'espace pour les bras. Les seules coutures sont sur les épaules.

14 avril 2019

Astrid et Raphaëlle



Vous prenez le scénario du film "Colombiana", dans lequel vous incorporez un personnage façon "The Good Doctor", que vous associez à un policier de la Criminelle, à l'image de "Castle" ou "Mentalist", vous féminisez le tout et vous optenez une histoire policière mettant en scène un duo de femmes à la sauce "Rizzoli et Isles".
C'était plaisant à regarder. Je trouve que le fait de mettre en lumière les autistes asperger permet de faire connaitre ce trouble et peut-être d'aider les gens à bien se comporter, sans malaise.

10 avril 2019

Timeless


Le voyage dans le temps est souvent au cœur des œuvres de science-fiction. Terrible la question: "si seulement j'avais pu ....."
Ce qu'une personne rêve, une autre peut le concevoir et une troisième le réaliser. L'ingénieur Connor MASON, interprété par Paterson JOSEPH, crée une machine à remonter le temps. Mais que se passe-t-il quand un terroriste vole la machine en question et retourne dans le passé pour modifier l'histoire ? On met sur pied une équipe composée d'une historienne, d'un soldat et d'un ingénieur qu'on envoie à sa poursuite pour l'empêcher de nuire ! Protéger l'histoire = protéger le Monde. On pourrait aussi se demander pourquoi construire une machine à remonter le temps au départ ?
Ce qui m'a plu dans cette série c'est que les créateurs mettent en avant le rôle des femmes dans les grands moments historiques, bien qu'elle soient assez rarement passer à la postérité; je pense par exemple à Katherine JOHNSON, brillant mathématicienne de la NASA ayant participé très activement au programme Apollo.

06 avril 2019

L'Épée de Shannara par Terry BROOKS


Dans un monde qui s'est rebâti sur les ruines d'une civilisation basé sur la technologie et où règne la magie, un très méchant roi-sorcier, ressuscité du fond des âges, s’apprête à déferler sur le monde et à le détruire. Seule l'épée de Shannara peut le vaincre. Seul un jeune homme mi-elfe, mi-humain peut la manier; c'est son héritage. Un puissant druide, le dernier de son ordre, l'emmène à la rencontre de son destin et le guide.
Certains éléments de l'histoire rappelle "Le seigneur des Anneaux". C'est prenante et l'auteur donne les détails qu'il faut tout en allant à l'essentiel. Il évite les lourdeurs des descriptions trop longues.
Tout comme dans "Willow" ou "Star Wars" ou encore "Le seigneur des Anneaux", le héros est un homme de petite taille. Pas besoin d'être un grand guerrier pour changer le monde. Á cœur vaillant, rien d'impossible. Quant à la morale de ce premier tome: la vérité nous libère.
La suite au prochain épisode.

01 avril 2019

Chattitudes



Voici un très joli petit livre sur les chats par Sayo Koizumi. Mon cadeau d'anniversaire.

21 mars 2019

Barbara, "Dis, quand reviendras-tu ?"





Nouveau défi pour mon cours de chant. Mon instinct me dis que ce ne sera pas si facile que ça en a l'air ! Et les paroles ....

09 mars 2019

Balade à Nantes

Pour se détendre après le concert de Shaka Ponk, petite promenade à Nantes: la Cathédrale et le château des Ducs de Bretagne, puis déjeuner au Sélect: :-))









08 mars 2019

Shaka Ponk en concert à Nantes









Hier soir, concert de Shaka Ponk au Zénith de Nantes: exceptionnel ! Génial ! Grandiose ! Se sont vraiment des bêtes de scène ! 

04 mars 2019

Mitaines-moufles, nouveau modèle au crochet





Petite création personnelle: au crochet, on peut faire le maximum d'un bloc et éviter les coutures. On peut arrêter et reprendre le travail ailleurs sans que ça se voit.

01 mars 2019

Alita



Petite séance cinéma pour se sortir la tête du quotidien. Ce film est qualifié tout publique mais il me semble que c'est un peu violant pour des enfants trop jeune.
L'histoire se passe au 26è siècle dans une ville nommée Iron City où règne pauvreté et insécurité. Un médecin cybernéticien trouve un cyborg femelle adolescent dans la décharge située sous la ville aérienne de Zalem. Elle n'a plus de mémoire, bien que son cerveau humain soit intacte, mais ses capacités physique et mentale sont exceptionnelles.
La symbolique de la ville terrestre misérable se nourrissant des déchets de la ville aérienne où personne ne peut monter et où règne l'élite est évidente. On peut chuter mais pas remonter. Cela étant, le Nirvana est-il réellement paradisiaque ? La suite au prochain épisode.
Je reste impressionnée par la qualité des effets spéciaux.

22 février 2019

La Forêt Sombre, tome ll



Deuxième volet de la série de l'auteur chinois LIU CIXIN dont l'aspect philosophique est très présent, sans être rébarbatif.
Les Aliens arrivent dans 4 siècles et ne viennent pas en amis. Comment réagir face à leur menace ? Comment se défendre quand nous faisons figure d'homme des cavernes fraîchement descendus de leur arbre face à des dieux extra-terrestre ? Les Trisolariens, grâce à leur technologie, bloquent toute innovation technique humaine. Tenter de mettre au point un plan pour essayer d'éviter l'anéantissement ou se laisser vivre tranquille en attendant la fin inéluctable ? L'instinct de survie pousse au combat; certains espérant la victoire possible, les autres se pensant perdu.
"La forêt sombre" est une métaphore de ce que les être vivant sont prêt à faire pour survivre et ce, au delà de toute considération éthique ou morale.