21 avril 2021

L'Illusion



C'est une bonne histoire, parfaitement écrite comme toujours, mais ça ne sera pas mon roman préféré de Maxime CHATTAN. Je ne l'ai pas trouvé très captivant, bien que la fin soit à la hauteur de sa réputation. Il est possible qu'à force, je m'habitue à l'univers "Chattam" et qu'il me faille une dose plus forte.

Ici, la critique vise la superstition et l'intolérance. Á trop vouloir rejeter un système et à chercher à en créer un autre différent et opposé, qui se révèle tout aussi autoritaire, on se retrouve à faire les mêmes erreur que ceux qu'on méprise.

15 avril 2021

Les délices de Tokyo- Bande Annonce VOST


J'ai regardé ce joli film hier soir. C'est plein de poésie et de tendresse. Ça rappelle que rien de remplace les vraies relations humaines et que l'isolement social n'a rien de bon. C'est bien dans l'air du temps. La morale de l'histoire c'est aussi qu'on peut passer sa vie à se morfondre et regretter ce qu'on n'a pas, ou apprécier ce qu'on a et prendre le temps de voir la beauté qui nous entoure. 

03 avril 2021

Salut C'est Poule #47 par Pouloulou

 

L'heure de gloire des bières artisanales! 🍺

Longtemps reléguée au rôle de « boisson du pauvre », simplement désaltérante et au goût insipide, la bière connait en France un engouement et une diversification sans précédent! De 50 brasseries artisanales en 2000, il yen avait 400 en 2011 pour monter à 2000 aujourd’hui ! Pour en savoir plus sur ce coup de foudre entre les Français et la bière, nous avons rencontré deux micro-brasseurs, Edouard, fondateur de la brasserie des Aigues Froides dans les Hautes Alpes, et Anthony, gérant de la brasserie Haut-Marnaise de Vauclair.


Un peu de science et d'histoire:

Si on doit la résumer, la bière, c’est un mélange d’eau, de malt, de houblon et de levure. Elle est obtenue par fermentation, quand les levures transforment les sucres des céréales en alcool et gaz carboniques.
Il est dit que la bière serait la plus ancienne boisson alcoolisée, apparue en Europe vers 5000 av. JC, et popularisée en Gaule sous le nom de Cervoise.
Les moines furent les 1ers brasseurs et eurent le monopole jusqu’à Louis XIV, d’où une empreinte encore très marquée des abbayes dans le marketing brassicole. La découverte de la pasteurisation en 1857 lance le mouvement de modernisation et d’industrialisation de la bière.
Au 20ème siècle, les 2 guerres mondiales et les politiques publiques menées contre l’alcoolisme conduisent à la quasi-disparition de la production de bière en France, réduisant le nombre de brasseries à une vingtaine dans les années 70.
Pendant ce temps, aux Etats-Unis, la bière connait un essor fabuleux avec la multiplication des kraft-breweries (micro-brasseries artisanales) qui confèrent à la bière une identité locale, des goûts plus recherchés, authentiques et naturels. C’est cet essor que nous connaitrons, 20 ans plus tard, dans l’hexagone.
Comment expliquer l'essor des bières artisanales?
La principale raison à cet engouement, selon Edouard (micro-brasseur dans les Hautes-Alpes), c’est « le ras-le-bol des gens de consommer des produits standardisés, et l’envie de se réapproprier ce qu’ils ont dans leur assiette» et dans leurs verres. Anthony (micro-brasseur en Haute-Marne) partage ce constat : « la culture bière se développe beaucoup, les gens ont redécouvert la bière. Avant elle avait une image de pochtron, c’était considéré comme la boisson des pauvres ; aujourd’hui les gens apprennent à la goûter, à l’apprécier et à éduquer leur palais».
La bière est partout, à la carte des grands restaurants, dans les émissions de cuisine ( comme Top Chef ), et les accords mets-bière viennent compléter ceux du vin. Le Chef sommelier du Shangri La témoigne « aujourd’hui, servir une mousse à la place d’un vin n’a rien de sacrilège ».
Les deux brasseurs nous alertent cependant sur les risques liés à cette explosion de micro-brasseries, que sont l’amateurisme et les reconversions sans formation. Pour Anthony, « il faut faire très attention car ce sont des métiers où les normes sanitaires et de sécurité sont très exigeantes ; on travaille un produit qui est vivant, donc les risques sont partout».
Edouard complète : « le marché de la bière en est au stade du marché du vin il y a 30ans », le métier est en train de se professionnaliser doucement, et le discours sur la bière devient plus expert.

Bières artisanales vs industrielles: quelles différences?

Tout d’abord, la taille de la brasserie : celles artisanales ont un maximum de production de 200 000 hl/ an (très rarement atteint, en moyenne elles tournent à 5000hL/an). Aujourd’hui elles ne représentent que 7% de la production française alors qu’elles sont plus de 2000 : c’est dire la taille des mastodontes industriels !
Á la différence de la plupart des bières industrielles*, les bières artisanales ne subissent ni pasteurisation, ni filtration, ni traitement. Anthony nous explique : «Quand on pasteurise, la bière n’évolue plus dans le temps, et c’est bien dommage car une bière peut se vieillir comme du vin**. On a un produit vivant jusqu’au bout ».
Du fait de la standardisation, les bières industrielles n’évoluent jamais d’une cuvée à l’autre. Selon Edouard, « l’avantage des micro-brasseries c’est […] l’obligation de se différencier dans le goût, d’innover sans cesse par rapport aux produits industriels qui sont standardisés.
Les micro-brasseries sont à l’écoute du marché, de ce qu’aiment et consomment les gens très proches autour de nous, et les amènent à consommer des produits qu’ils ne connaissaient pas ».
Une différence majeure également, c’est l’attention portée aux matières premières. Quand, dans la filière industrielle, tout est généralement fait pour casser le coût des matières premières afin d’augmenter les marges, et que les additifs sont monnaie courante*, un focus est fait sur la qualité et la localité pour les bières artisanales.
Á la brasserie des Aigues Froides, « les matières premières sont choisies avec attention, cela permet de faire travailler les gens près de chez soi. Par exemple, nous utilisons du malt produit dans le coin, nous imprimons nos étiquettes en Savoie, l’eau vient du massif des Ecrins ».
Le discours est similaire pour Anthony, qui bénéficie même d’un atout de taille : la brasserie est installée au niveau d’une source, initialement captée par des moines cisterciens en 1 550.
L’attention au local est également poussée au niveau des débouchés pour les 2 brasseries. « La bière c’est 90% d’eau, je ne vois pas l’intérêt de faire voyager de l’eau ».
Edouard va même plus loin avec le lancement prochain de son pub, dans une volonté de « faire venir les gens à moi, me recentrer sur ma vallée avec une vente au vrac et en fut ».

La bière artisanale, un produit responsable?

Grâce à cette attention aux circuits courts, les brasseurs artisanaux ont compris l’importance de s’ancrer dans une région et de valoriser ses savoir-faire et circuits de production et de distribution.
La fabrication de la bière reste encore aujourd’hui très consommatrice d’eau.
Cependant, Anthony nous explique qu’avec la multiplication des brasseries, et donc de la demande, les équipementiers ont suivi et permettent désormais aux brasseurs d’utiliser 2 fois moins d’eau qu’il y a une dizaine d’année, et de réutiliser l’eau pour différentes étapes de fabrication. Des efforts en ce sens vont se poursuivre.
Un autre déchet, produit en grande quantité par les brasseries, c’est la drêche : les résidus du brassage des céréales.
Mais les solutions ne manquent pas pour la valoriser ! Anthony, par exemple, donne ses 130 tonnes de drêche annuelle à un agriculteur du coin qui nourrit ses vaches grâce à ce superaliment. Pleins d’autres débouchés fleurissent, comme les produits alimentaires, à l’exemple des crackers ResurrectionMaltivor ou Ramen tes drèches ; et certains en font même du mobilier comme Instead !
On espère vous avoir donné envie d’aller toquer à la micro-brasserie la plus proche de chez vous, pour rencontrer des brasseurs locaux et vous laisser tenter par leurs bières! Nous remercions très chaleureusement nos deux supers brasseurs qui ont permis l’écriture de cette newsletter, grâce à leurs regards croisés sur la bière artisanale : Edouard Billy, Fondateur de la Brasserie des Aigues Froides, Hautes-Alpes.
Anthony Nury, maître brasseur et propriétaire de la Brasserie de Vauclair , Haute-Marne.

* pas de généralité bien sûr : certaines bières industrielles utilisent le même cahier des charges que les bières artisanales, mais elles restent en grande infériorité.
** Pour vieillir une bière, la conserver debout (à la différence du vin), à l’abri de la lumière et de la chaleur (14°max). Les bières à privilégier pour un vieillissement sont les bières fortes comme les Spéciales, les Triple. Un petit conseil culinaire pour finir 🐑🍺 On a demandé à Anthony et Edouard, quelle était la bière idéale pour accompagner un agneau de Pâques :
Anthony :
« une bière ambrée, cela se mariera très bien. »
Edouard :
« une bière fumée, tourbée, ou alors quelque chose de très rafraîchissant et un peu amer, comme une bière de saison, pour casser le côté sucré de la viande ».
Nb : l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, la bière est à consommer avec modération.


22 mars 2021

Amigurumi Lapin

Je n'avais pas osé me lancer jusqu'à présent et l'occasion ne s'était pas vraiment présentée non plus mais ce weekend, pour l'arrivée prochaine du nouveau membre de la famille, j'ai confectionné un amigurumi lapin.

"Amigurumi" veut dire en japonais: peluche crochetée.







Merci à Lidia Crochet Tricot pour ce joli modèle sur lequel j'ai craqué.


20 mars 2021

Salut c'est Poule par Pouloulou: Mais que signifie ce label ?

Mais que signifie ce label ?

Aujourd’hui, nous décryptons les grands labels que nous voyons partout sur les différents aliments que nous consommons. Nous sommes parti d'un constat simple : "c'est le bazar, pour faire ses courses, il faut un sacré capital culturel !"(Fréderic Denhez, auteur et journaliste). Selon le Baromètre de l'Agence Bio,63% des français estiment manquer d'informations sur la réglementation. On vous aide donc à y voir un peu plus clair !

Tout d’abord une petite précision : il n’y a pas de bon ou de meilleur label, il faut choisir le label qui vous convient en fonction de vos critères et des causes qui

sont importantes pour vous. En effet, certains labels mettent l’accent sur le bien-être animal, d’autres le respect des producteurs ou encore la santé de consommateurs.

Nous vous parlerons dans cette newsletter des labels bio, du label rouge et nous finirons par le label MSC (pêche durable). Dans une seconde newsletter, nous aborderons les labels du commerce équitable.


Les labels bio

Il existe différents labels bio, ceux que nous rencontrons fréquemment dans la grande distribution et ceux plus rares, que l’on trouve exclusivement dans les magasins bio et en ventes directs (fermes, marchés, paniers).

Les labels bio que l'on trouve le plus fréquemment dans la grande distribution sont les labels AB (Agriculture biologique, label français officiel géré par le ministère de l'Agriculture et de la Pêche) et Eurofeuille (label bio européen).Ces deux labels respectent le même cahier des charges. En effet, les normes françaises et européennes sont identiques, c'est pour cela que les deux logos cohabitent sur les étiquettes. Ces labels interdissent les pesticides de synthèse et les OGM (avec une tolérance jusqu’à 0,9%). L'accent est mis sur le bien-être animal avec l'interdiction de l'élevage hors-sol, la limitation du nombre d’animaux par bâtiment et un accès permanant à des espaces de plein air. Ce label ne comporte pas de dimension sur le droit du travail.

Ces labels sont parfois critiqués car leurs critères s'assouplissent. En effet, un produit transformé peut contenir jusqu'à 5% d'ingrédients non bio ou encore des traces accidentelles d'OGM jusqu'à 0,9% sont tolérées.

Parlons maintenant de 3 labels bio que l’on trouve exclusivement en magasin bio et vente directe. Le label Demeter indique qu'un aliment a été produit en biodyanamie. Mais qu’est-ce que la biodynamie ? C’est une agriculture qui cherche à protéger et à créer une symbiose entre les sols, les végétaux, les animaux et les humains. Elle repose sur des méthodes comme le respect des sols (la mise en place d'un système de rotation des cultures afin de limiter l'usure des sols) ou encore l'utilisation de composts (à base de plantes médicinales, bouses de vache, ...).

Le label Bio cohérence quant à lui garantit une agriculture biologique, le respect de la biodiversité et du bien-être animal, ainsi que la juste rétribution des producteurs. La certification est plus exigeante que le label bio européen, notamment en matière de contamination OGM.

Enfin, le label Nature et progrès a pour objectif de répertorier des produits issus d'agriculture biologique, favorisant les circuits courts, le respect de la biodiversité, du bien-être animal et la juste rétribution des producteurs.


Le label rouge

Le label rouge atteste qu’un produit est de qualité supérieure par rapport à des produits de même nature. Il garantit une qualité gustative mais n’est pas forcément synonyme de bien-être animal. Les critères et exigences varient d’un produit à l’autre. En effet, en termes de bien-être animal, le label rouge est satisfaisant pour les bovins, les poulets et agneaux. Le respect du bien-être animal est plus flou pour les produits issus de viande de porc : le caillebotis intégral est permis (sans paille, ni litières) et il n’'existe pas de prévention de l’ablation de la queue.


Le label MSC (label de pêche)

Le label MSC (marine stewardship council) est un label de pêche durable. Il a été créé en 1997 par WWF et Unilever. La volonté du label MSC est de« permettre au grand public d’acheter du poisson sans se sentir coupable ».Différents objectifs sont mis en avant par ce label :

Un stock de poisson durable : laisser suffisamment de poissons dans lamer pour assurer la survie des espèces

Un impact environnemental minimisé : respecter les autres espèces animales et végétales de l'écosystème marin

Une gestion efficace des pêcheries : respect des lois en vigueur

Néanmoins, le label MSC est aujourd’hui vivement critiqué. En effet, les détracteurs du label considèrent que les critères d'accès au label sont laxistes.

Par exemple, des méthodes de pêche très impactantes comme les chaluts de fond et les dragues représentent 83% des captures certifiées MSC entre 2009et 2017. Ces méthodes de pêche sont remises en cause car elles détériorent les habitats et les organismes posés sur le fond marin.

Seules la pêche à l’explosif et au poison (comme le cyanure) sont considérées comme « non durable » par le label.

A contrario, la pêche côtière à faible impact (navires de moins de 12m,méthode de pêche passive comme la ligne, le casier, le filet ou l'hameçon) représente seulement 7% des captures certifiées MSC. Or elle représente 47%des images communiquées par le MSC. Les critiques dénoncent donc une communication trompeuse.

Enfin, certains soulignent un conflit d’intérêt et un manque d’impartialité, le cabinet en charge d'évaluer la pêcherie étant rémunéré par la pêcherie elle-même.

Nous vous parlerons très prochainement des labels de commerce équitable !

Justine Flachs

Et enfin quelques derniers chiffres et infos :

En 2019, 47% des français consommaient régulièrement (au moins une fois par semaine) des produits bio

59% des consommateurs de bio souhaitent avant tout protéger leur santé

La biodynamie ne représente que 14 629 hectares en 2020 (à titre indicatif, la surface agricole utile (SAU) en France, qui représente le territoire consacré à la production agricole, était de 29 millions d'hectares en 2020)

13 mars 2021

Maya Youssef - Kanun player performs Syrian Dreams


J'ai découvert ce splendide instrument dans une vidéo sur YouTube où des jeunes gens reprenaient "Mama Mia", la valse d'Opa Tsupa, composé par Nicolas MORO. Je trouve ça magnifique.
Il y a plusieurs orthographes possibles: qanun, kanun, kanoun.

12 mars 2021

Astor PIAZZOLLA


Hier, 11 mars était le 100aire du Maître du tango, Astor Piazzolla. Il a fait entrer sa musique dans la modernité et passer à la postérité.

 

10 mars 2021

"La cavalerie" par Julien CLERC.


Dans une émission, il n'y a pas très longtemps, j'ai appris que cette chanson était le premier succès de Julien CLERC et sa première collaboration avec Étienne RODA-GIL. 
 

05 mars 2021

Diabolo Menthe, par Yves SIMON


C'est la chanson du générique du film éponyme de Diane KURYS qui raconte l'histoire d'une adolescente dans les années 60. J'avais adoré le film et c'est une très jolie chanson.

04 mars 2021

Un(e)secte

 


Mr Maxime CHATTAM aime jouer avec nos nerfs ! Quoi de plus effrayant que des essaims d'insectes volants, grimpants ou rampants. Les ultra phobiques, s'abstenir sous peine de devenir totalement paranoïaque ! Dans ce roman absolument horrifique, la critique sociétale et la moral écologique sont là et bien là.
Je dois bien avouer que je suis tristement d'accord avec le pronostique du méchant concernant l'évolution et l'avenir de l'Humanité. Mais pas du tout avec sa méthode ! Il ne faut pas exagérer ! Il aurait dû aller voir un psy !
Encore une fois, l'histoire s'articule autour d'une femme et d'un homme; un duo et non un couple, c'est l'originalité.
Si les insectes ont le mauvais rôle, il ne faut pas oublier que dans la réalité, ils sont AB-SO-LU-MENT essentiels, voire vitales. Il convient donc de les protéger.
Bonne lecture.

26 février 2021

Goblin'S, tome VIII: Cthulhu, ça tangue


En discutant avec un ami, nous nous sommes rendus compte que nous lisions du LOVECRAFT. Il m'a donc gentiment prêté cet album au titre évocateur.
La critique politique et sociétale est évidente, voire cinglante. La référence à l'univers cauchemardesque d'H.P. LOVECRAFT est omniprésente. On retrouve aussi des références, voir peut-être même une critique là aussi au "Seigneur des Anneaux"; sans parler des jeux de mots façon "Goscinny".
C'est distrayant et drôle, avec un fond moralisateur.

 

25 février 2021

Lait animal, "lait" végétal, entre les deux mon cœur balance.

 Lettre d'information n°46 de Salut c'est Poule.


On trouve dans les rayons des supermarchés une offre de plus en plus grande de « laits ». Lait de vache et autres animaux mais aussi “laits” végétaux. A force, on s’y perd, parfois au détriment du goût mais surtout de notre santé et de celle de la planète.


Le lait animal et les jus végétaux, deux familles bien différentes.

Reprenons du début. D’après le Larousse, le lait est un « liquide blanc et opaque (…) sécrété par les glandes mammaires de la femme et des autres mammifères femelles pour la nutrition des jeunes ».

Cela nous donne un indice sur la plus grande différence entre le lait animal et le jus végétal. Cela a conduit la Cour Européenne de Justice à décider en 2017, que les produits végétaux ne pourront plus être appelés laits, beurre ou autres, exception faite pour le lait d’amande et le lait de coco (et quelques  autres en fonction des pays).  

En effet, le jus végétal est obtenu à la suite d’un mélange de céréales ou de fruits secs avec de l’eau. A cela, certains producteurs ajoutent des additifs et des micronutriments pour en améliorer la valeur nutritionnelle.

Ainsi, les jus végétaux ressemblent visuellement au lait animal sans pour autant en avoir les qualités nutrionnelles. Le lait animal contient nos besoins en calcium comme aucune autre boisson. Mais il peut ne pas convenir à tout le monde, notamment le lait de vache. De plus, le traitement des animaux laitiers a suffisamment été dénoncé (cf. le reportage de l’association L214 sur ce sujet) pour nous dissuader d’un verre de lait animal.


Mais comment faire son choix parmi les jus végétaux, pour trouver les mêmes apports nutritionnels que dans le lait animal et faire ses crêpes de chandeleur en paix ?

Si le jus végétal ne remplacera jamais à 100% un lait animal, sa digestion est souvent plus facile et chaque jus de céréales à ses qualités. Par exemple, le lait d’amande sera riche en vitamine A, B et E quand le jus de noisette apportera du fer et du magnésium. De plus, ils ne contiennent pas de cholestérol et sont riches en lipides insaturés bons pour le système cardiovasculaire. Parmi tous ces jus végétaux, le lait de soja se démarque par son taux de protéines et par son niveau de calcium parfois équivalent au lait de vache (cf. étude comparative par la Fédération Romande de consommateurs en 2019).

Donc du jus végétal comme substitut du lait animal : oui, sous certaines conditions. Il faut regarder sur l’étiquette nutritionnelle les teneurs en protéines, en calcium et en vitamine D ainsi que vérifier les ajouts en sucres, additifs et arômes.


Et en cuisine alors ?

En cuisine, l’utilisation d’un lait animal apporte une texture et un goût unique. Mais depuis quelques temps, internet nous livre de supers adaptations de recettes à base de “lait” végétal. On découvre donc que le lait d’amande apporte un goût plus doux et une texture plus onctueuse par rapport au lait de soja qui aura un rendu plus farineux. Pour sa part, le lait de coco est idéal pour apporter la touche de gras que l’on retrouve dans un lait animal et qui donne du moelleux à un gâteau. Le lait d’amande et de soja seront les plus neutres si l’on est vraiment addict à sa larme de lait dans le café du matin.

En pâtisserie, les recettes sont si précises qu’il faudra vous amuser à faire des tests pour adapter vos recettes faites à partir de lait animal. Une belle après-midi avec les enfants en perspective. De plus, on le sait, « la vérité sort de la bouche des enfants » ; si votre gâteau n’est pas terrible, vous le saurez. N’hésitez pas à recommencer et pourquoi pas à mélanger plusieurs types de jus végétal afin d’obtenir une saveur qui sera au goût de toute la famille.

Si le jus végétal est consommé dans un objectif de consommation durable, il faut savoir que les céréales proviennent rarement de champs 100% bio et que leur culture à grande échelle épuise la terre. Par exemple, la production d’une amande nécessite 4L d’eau (c’est toujours 4 fois moins d’eau que pour un lait de vache mais quand même).

En somme, si le lait animal que vous achetez est bien sourcé, c’est-à-dire que vous avez vérifié les conditions animales, que vous connaissez l’éleveur ou que vous avez confiance dans le discours de votre marque préférée, un verre de lait frais de temps en temps, c’est toujours bon et sain.

Croyez-nous sur parole, l’excursion à la ferme pour aller chercher son lait fait toujours effet sur les petits et les grands. De plus, il est de plus en plus courant de trouver des bouteilles de lait frais sur les marchés, une manière de se faire plaisir tout en ayant un contact direct avec l’éleveur et des animaux traités avec amour.

Cependant, les jus végétaux sont une manière de varier son alimentation tout en limitant son impact sur l’environnement. Il faut alors bien lire les étiquettes afin de consommer un jus le plus pur possible et éviter au maximum les marques qui ajoutent des arômes et des exhausteurs de goût !

 

Petite mise en garde pour les parents avec des enfants en bas-âge :

Les médecins recommandent de ne pas substituer le lait animal ou maternel en dessous de 8 ans au risque de créer des carences en micronutriments et des troubles de la croissance.

 

Blandine Paris

Et enfin quelques derniers chiffres et infos :
  • Il y a dix ans, les jus végétaux étaient très peu présents en FranceAujourd’hui, on en trouve dans plus de 1 foyer sur 10.
  • Pour faire votre propre “lait” végétal, 100 à 200g de graines pour 1L d’eau suffisent pour obtenir 1L de jus plein de bons nutriments.
  • Même fait maison, le litre de “lait” végétal sera toujours 2 à 3 fois plus cher que du lait de vache.
Petit bonus :
Un smoothie de champion à tester sans plus tarder
(pauvre en graisse, riche en vitamines) : 

Ingrédients : 75cL d’eau, 100 g de flocons d’avoines, 3 bananes, 2 poires, 4 dattes, 10 g de gingembre frais.
Découper les fruits et les mélanger avec l’eau. Mixer. Ajouter les flocons d’avoine. Mixer et filtrer avec une passoire fine. Consommer immédiatement pour profiter de tous les bienfaits de la boisson.

05 février 2021

"Soif" d'Amélie NOTHOMB



Les romans d'Amélie NOTHOMB sont des friandises pour le cerveau. Des amuse-bouche que l'on enfourne avec délectation tellement c'est vite lu. Cependant, je dois confesser que ce roman-ci ne va pas être mon préféré. L'idée est originale: relater le procès de Jésus. En même temps, quoi de mieux pour montrer l'incapacité grandissante des humains à refuser la moindre frustration ! Peut-être est-ce un peu trop philosophique pour moi ? Je n'exclue par la possibilité d'être passée à côté.

04 février 2021

"Les Aérostats", Amélie NOTHOMB




Mon OVNI littéraire préférée ! Je suis bien d'accord, la jeunesse est un talent ! Comme toujours les protagonistes de l'histoire ont des prénoms des plus originaux. Je me demande où Amélie NOTHOMB va chercher tout ça.

L'histoire présente une étudiante de 19 ans qui initie un ado de 16 ans à la lecture à travers de grandes œuvres et qui au delà de ça, lui montre ce qu'est d'être vivant et en phase avec la réalité.

J'ai l'impression que la difficulté de l'âge ingrat et le besoin de se libérer du joug parental est un thème récurrent chez l'auteure. Le roman s'articule autour de la relation improbable entre deux êtres diamétralement opposés.

C'est très philosophique sans être obscure.

03 février 2021

Poldark, la lune rousse, tome lll



C'est avec plaisir que j'ai retrouvé dans ce 3e tome ma famille livresque préférée. J'aime vraiment les personnages de Démelza et de Ross Poldark. Ils évoluent, ils changent, ainsi que leur relation. L'histoire est toujours aussi bonne et prenante. Je me trouve vraiment transporté en Cornouaille.

Un personnage qui me déçoit c'est Élisabeth. Elle n'est pas méchante mais devient inintéressante. Quant à son mari, Georges Warleggan, il est vraiment odieux et pourtant, je n'arrive pas à le détester. J'ai de la peine pour lui. Je pense qu'il est très malheureux car, comme le jeune Werther de Goethe, il rêve d'un absolu inaccessible et ne trouve pas sa place dans la société. Il est incompris et malaimé.

02 février 2021

Bague en perles




Avec mes amies, nous avons une tradition. Tout les ans, en décembre, nous nous faisons une soirée "Noël entre copines". En 2020, ça n'a pas vraiment été possible, mais nous nous sommes vues (respect des gestes barrière) récemment et nous nous sommes quand-même fait de petits cadeaux. L'une d'elle m'a offert un kit pour confectionner une bague en perles. C'était la mode il y a pas mal d'années maintenant et je n'en avais plus fait depuis très longtemps. Ça m'a amuser de recommencer.

22 janvier 2021

Crochet Tunisien


Après avoir vu les jolis points que l'on pouvait faire avec un crochet tunisien, j'en ai acheté un pour essayer. Ça m'a tellement plu que j'ai investi dans un kit de crochets tunisien en bois avec des câbles que l'on fixe au bout pour avoir plus de longueur. C'est une autre façon de travailler et ça me donne des idées.

21 janvier 2021

Opa Tsupa, "La Mouche"


Voir ce groupe sur scène était vraiment exceptionnel ! Non seulement de la bonne musique mais aussi et surtout une mise en scène drôle. Un grand moment à chaque fois. Dommage que le groupe n'existe plus.

 

09 janvier 2021

"Encore un peu" de et par Nicolas MORO.



Cette chanson fait parti de l'album "L'amour est un oiseau volage" qui est excellent. Il vient de mettre en ligne la vente de son nouvel album. Avis aux amateurs.
 

25 décembre 2020

Gants au crochet


L'avantage de savoir crocheter (ça fonctionne aussi si on sait tricoter ou coudre, ou tout ça à la fois), c'est de pouvoir faire plaisir à moindre frais et d'offrir quelque chose de personnel et d'unique. J'ai été surprise que mon neveu adolescent me demande de lui faire une paire de gants et j'en suis très fière. J'ai choisi une belle laine de couleur beige; je n'avais pas envie de noir ou de gris. J'espère que ça lui plaira. Au crochet c'est vraiment simple: on commence par faire les doigts puis on les assemble en travaillant en rond pour former la paume et ainsi jusqu'au poignet. L'ensemble est à la maille serrée et du point élastique pour le poignet.

 

13 décembre 2020

Les Syyrs, tome ll, la naissance de Calièra.



Je m'efforce de faire durer le plaisir car une fois ma lecture achevée, je devrais attendre pour la suite. Quel plaisir de retrouver ma nouvelle meilleure amie livresque ! Je devrais la présenter à Élisabeth BENNET, d'Orgueil et préjugés.

Lianne s'affirme et prend confiance. Elle ne doute pas. C'est bien ma grande. Ce qui attire l'attention dans ce 2è tome c'est qu'on en apprend bien d'avantage sur Arutha.  Maintenant je comprends pourquoi il est si névrosé, le pauvre chéri. Mais grâce à l'amour ...

Sauf que ça devient compliqué entre un roi sénile et un empereur fou à lier ! Il y a des baffes qui se perdent ! Allez prendre vos gouttes, Messieurs ! La galaxie se porterait mieux avec une femme à sa tête, non ?

Je n'ai pas encore tout à fait fini car l'instant devient critique et je redoute ce qui va suivre. Et en même tant j'ai hâte de savoir.

01 décembre 2020

Bienvenue à Sanditon


La grande fan de Jane AUSTEN que je suis était ravie de voir la saison 1 de "Bienvenue à Sanditon", adaptée du roman inachevé de l'auteure. La série ne s'achevant pas sur une fin "austenienne", j'envisageais la possibilité d'une saison 2 avec une joie non dissimulée. J'ai malheureusement lu sur Internet que celle-ci, effectivement prévue, avait été annulée faute d'une audience suffisante pour la saison 1. Je reste donc sur ma faim et le bec dans l'eau.

24 novembre 2020

18 novembre 2020

Top à bretelles point granny au crochet


Pour cet été, un top en coton tricolore sera agréable. Le fait de changer de couleur à chaque rang est un peu contraignant mais le résultat en vaut la peine.

 

08 novembre 2020

Poncho au crochet






Pour la frileuse que je suis, un poncho bien moelleux est bien agréable l'hiver. Le 1er est tout simple en mailles serrées et un point crevette en bordure. Le 2° en points tressés et une bordure en arcs palmés. J'ai commencé au niveau de l'encolure et une augmentation devant et derrière. 

25 octobre 2020

L'essentiel des points de crochet



Faisant du crochet depuis un certain nombre d'années maintenant, j'ai acquis une certaine maitrise qui me permet de faire plein de choses différentes. Cependant, je suis tombée par hasard sur ce livre et en le feuilletant, je découvre qu'il y a des points que je ne connais pas, sans parler des termes qui ne sont pas fixés. Par exemple, dans un tutoriel sur YouTube, j'avais appris le point Moss, appelé point de riz dans une autre vidéo et point granité dans le livre. Je pense m'en donner à cœur joie.

23 octobre 2020